Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Transgenre, transsexuel(le), dysphorie de genre. De quoi parle -t-on ?

Transgenre, transsexuel(le), dysphorie de genre. De quoi parle -t-on ?

Le 13 août 2018
Transgenre, transsexuel(le), dysphorie de genre. De quoi parle -t-on ?

La transsexualité représente un sujet méconnu, voire tabou, au sein de notre société.

Contrairement à ce que certaines personnes s'imaginent, on ne choisit pas d'être trans. Etre homme ou femme relève de l'identité de chacun, et personne ne le choisit. Vivre en accord avec son identité sexuelle ressentie n’est pas toujours facile.

Les problèmes résultant de l’acceptation de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre peuvent entrainer dépression et suicide. Consulter un psychologue peut donc être une aide nécessaire.

Qu’est-ce que l’identité de genre ?

L’identité de genre, ou genre psychologique, c'est la conviction intime qu'a une personne d'être (plutôt) un homme ou (plutôt) une femme.

De façon commune, le sexe anatomique définit le sexe social. Or, pour certaines personnes, leur identité sexuelle est en opposition avec  leur sexe physique, biologique.

Par raccourci de langage et afin d'être le plus juste possible en essayant d'inclure un maximum de personnes concernées par cette problématique, le terme général de "trans" est le plus souvent employé.

Qu’est-ce qu’une personne transsexuelle ?

La transidentité résulte d’un décalage entre le sexe physiologique (les parties génitales) et le genre psychosocial. Une personne peut naître avec un sexe masculin (pénis), être perçue comme appartenant à la sphère sociale masculine tout en s'identifiant comme étant une femme. Cette personne est dite trans, c'est à dire transgenre ou transsexuelle. Ce décalage va générer un conflit intérieur (on parle de « dysphorie de genre »), amplifié par l’interdit émis implicitement par l’environnement familial et social. Une personne transsexuelle peut passer par  un parcours de transition (appelé aussi "changement de sexe") afin d'intégrer la sphère sociale féminine et pour que son corps se rapproche le plus possible du phénotype (apparence) féminin, en passant ou non par la prise d'hormones et la chirurgie.

Pourquoi rencontrer un psychologue lorsque l’on est transsexuel(le)?            

Les problèmes liés à l’identité de genre peuvent générer des épisodes dépressifs avec parfois des idées suicidaires, voire des passages à l'acte. Il peut être difficile pour une personne transgenre de se confier à son entourage et de recevoir une écoute bienveillante et sans jugement. Afin d’apprendre à s’accepter, un suivi psychologique peut être utile.

Les personnes trans vivent une identité de genre (genre psychologique) qui est perçue en opposition avec leur anatomie (genre physique). Elles adoptent généralement un rôle social (genre social) différent de celui auquel la société s'attend. Les personnes  trans sont donc très souvent victimes de discriminations. Il est important de ne pas rester isolé(e) et de pouvoir parler des difficultés rencontrées.

Vous êtes transgenre et vous envisagez un parcours de transition. Comment faire ?

Votre psychologue, Odile Dessailly-Coste, du cabinet ODC Conseil situé à Maubeuge, région Hauts de France, vous apporte une écoute et vous informe sur les étapes de la transition. Après un entretien approfondi, Odile Dessailly-Coste pourra vous délivrer un compte-rendu d'examen psychologique qui vous sera nécessaire pour pouvoir débuter un traitement hormonal puis envisager une intervention chirurgicale. Prenez contact au 06.11.57.62.84.

Vidéo associée: https://www.youtube.com/watch?v=vGyZals_lDI&t=3199s